Jules Laforgue et Leah Lee. Leah died a year later (6th June 1888) from the same disease. Sans engagement. good night, good night ! Las des longs couloirs et de cette pompe absurde, que pouvait-il faire ? Now Laforgue was a great despiser. El seu pare, Charles Laforgue, era professor de lletres i la seva mare, Pauline Lacolley, era filla d'un comerciant de calçat establert a l'Uruguai. Puis, le 19, il griffonna maladroitement une autre lettre destinée au ministre de l’Instruction publique, pour s’enquérir du budget destiné aux hommes de lettres « momentanément dans l’embarras ». Spouse's County: « Que faire sinon des vers ? Entre les moments où il lisait pour l’impératrice et ceux où il écrivait pour lui-même, Laforgue se liait d’amitié avec les frères Ysaÿe, musiciens itinérants, ou avec l’artiste allemand Max Klinger, « génie du bizarre ». Et il écrivait à ses amis littérateurs à Paris. Des amis viendraient peut-être les voir, pensait-il, des amis conscients de sa difficulté à sortir, et Leah et lui les attendaient avec un bon feu, une belle lampe et un bon thé versé dans le service que lui avait offert l’impératrice. – a young Victorian woman who left the small town of Teignmouth and England to become governess to the children of Empress Augusta in Berlin. D’une voix claire, avec une assurance croissante, il lut à l’impératrice un article de la Revue des Deux Mondes, sautant de manière habile et imperceptible un passage potentiellement choquant (« scabreux », ainsi qu’il l’expliqua à un correspondant ; « un peu leste », le qualifia-t-il plus délicatement dans une lettre à sa sœur). Le « Petit personnage » qu’était Leah Lee, fille d’un riche drapier, a été identifié par David Arkell dans les colonnes du Times Literary Supplement en juin 1965 (2), mais nous ne savons pas ce qu’elle fit une fois revenue en Angleterre parce que toutes les lettres qu’elle échangea avec Laforgue sont perdues, sauf une enveloppe portant un cachet de Londres, le 5 octobre. This site uses Akismet to reduce spam. The Imperfect Life of TS Eliot Les domestiques lui souhaitèrent une bonne nuit et il s’attabla tristement, se demandant si tout cela n’était qu’un rêve. Le soir du 30 décembre 1886, il prit le train pour Londres, où il arriva le 31 à 6 h 30 du matin. Il n’y a qu’en France. J’ai manqué ma destinée. « Cher Monsieur, écrivait-elle, Est-ce que je vous dérangerais beaucoup en vous invitant à venir me voir demain dans la journée ? He is widely recognised as the father of modern poetry and the creator of “free verse” or “vers libre” as it was known at the time. Laforgue’s critique of the chaste female is countered by his all-out unrequited love for an unnamed muse (probably Leah Lee, whom he married less than a year before dying of tuberculosis at the age of 27). » Sans doute le premier poète français à utiliser le mot « clitoris » dans un vers, Laforgue était très timide avec les créatures qui en étaient pourvues ; en janvier 1886, il se mit néanmoins à prendre des cours d’anglais avec une Miss Leah Lee, Britannique de 24 ans, soit un an de moins que lui. Change ), You are commenting using your Facebook account. Il ne serait guéri que par le soleil : c’est ce que lui apprit son médecin, spécialiste de la tuberculose qui le soignait gratuitement. Le mois suivant, l’état de Laforgue empira encore et on lui déclara qu’il ne pouvait plus rester l’hiver à Paris. In 1866 the family moved back to France, where Laforgue began his studies. But he made merry over the ivory apes and peacocks of existence. See George Steiner, Extraterritorial (Barcelona: Seix Barral, 1977). He also produced some short prose pieces, notably Moralités légendaires (1887). They had sixteen children, thirteen of whom survived, and took in Samuel’s nephews, William and John Bulleid, after their mother, Samuel’s Edit Search New Search Jump to Filters. Lui d’abord, à 27 ans, sans le sou. Retrouvez gratuitement la Booksletter chaque samedi matin dans votre boîte email. » se demandait-il. Eliot said “Laforgue was the first to teach me how to speak, to teach me the poetic possibilities of my own idiom of speech”. Ils passèrent à Londres trois jours dont on ignore tout avant de retourner à Paris, mais Laforgue allait mal. 2| Elle avait en fait été identifiée onze ans plus tôt, dans le TLS, par Robert Bolgar, de Cambridge, précise une lectrice du journal. Le 18 février 1887, il s’adressa à un ami écrivain pour lui demander un prêt de cent francs. Civil: dd mm year. This ensured that his work lived on to become the primary influence in modern poetry. In 1881 he was appointed reader to the Empress Augusta in Berlin, and he remained in Germany for almost five years, during which time he wrote most of his works. The story of Leah Lee and Jules Laforgue has been written as an ‘informal’ biography Looking for Laforgue (1979) by journalist David Arkell. Jules Laforgue, French Symbolist poet, a master of lyrical irony and one of the inventors of vers libre (“free verse”). Le 10 août, il se renseigna sur un logement possible à Versailles, où il pourrait bénéficier du bon air. Leah was in London when she died but was buried in the main cemetery off Exeter Road in Teignmouth. Jules Laforgue (August 16, 1860–August 20, 1887) was a French poet born in Montevideo, Uruguay. Ils se sont aimés moins de deux ans, fiancés avant de s’être embrassés, mariés alors que leur santé vacillait déjà. Where pages become pixels. « Ça me déconcerte bien mieux que les romans naturalistes. Pour obtenir ce prêt, Laforgue dut livrer de longues et humiliantes batailles bureaucratiques, courant d’une banque à une autre. men, women and Englishwomen," and he … » L’enterrement eut lieu le 22, dans un nouveau cimetière ; la famille de Laforgue y assista, tout comme de nombreux frères et sœurs de Leah, ainsi que Leah elle-même, « riant d’un gloussement déchirant et sans pleurs », selon les souvenirs de Gustave Kahn. » Dans des méditations qui ne devinrent jamais vraiment un roman, il développa : « Le type de l’adorable idéale, de l’aimée unique pour moi est par exemple l’Anglaise […]. Une terrible bronchite le faisait cracher du sang. Eliot’s first book of poems, Prufrock and other observations, owes its very existence to Laforgue’s magnetism. Il ne l’appelait pas par son nom, mais toujours « Petit personnage ». Il composa donc ses Locutions des Pierrots, dont le héros est un clown philosophe qui préfigure le Prufrock de T. S. Eliot, nouvelle figure mêlant le poète triste et le bouffon imbécile, personnage qui était la conséquence d’une longue idylle, faite d’affinités et de regards échangés entre poètes maudits et acteurs comiques. Jules Laforgue (Montevidéu, 16 de agosto de 1860 — Paris, 20 de agosto de 1887) foi um poeta inovador e romancista de idioma francês, muitas vezes tratado como um poeta simbolista, porém, mais frequentemente classificado como decadente [1].Críticos e comentaristas da sua obra também têm defendido uma influência do Impressionismo na sua poesia. Publié dans le magazine Books n° 53, avril 2014. . Au bout de quelques leçons, il lui demanda si elle accepterait peut-être de visiter un musée avec lui. The above has been collated from various sources: Wikipedia Elle est la seule race de femme que je ne parvienne pas à déshabiller. Elle fut enterrée à Teignmouth, dans le Devon, d’où elle était originaire. Une génération après, Philip Larkin se décrivait comme « Larkin le chauve, le sourd, avec ses pinces à vélo, le Laforgue de Pearson Park », adoptant ainsi le rôle poétique tout en affirmant sa différence nationale, de manière caractéristique et comique : « Si le fameux Laforgue veut que je lise ses trucs, il ferait mieux de les écrire en anglais. Gustave Kahn pensait que la maladie de Laforgue avait commencé par un rhume attrapé en Angleterre, dans le mauvais temps, et il est vrai qu’il fit particulièrement froid lors de son séjour. On this aspects of Laforgue's influence on English writing consult W. Ramsey, ed., Jules Laforgue: Essays on a Poet's Life and Work (Southern Illinois UP, 196 9). Sauvegarder cet article. Jules Laforgue was a Symbolist poet born in Uruguay on the 16 of August 1860 and who died in Paris on the 20 of August 1887. There she met a young Frenchman, Jules Laforgue, who was a Reader to the Empress Augusta and who took English lessons from Leah. Dans la version qu’en donne Laforgue, Andromède, « cette puberté sauvageonne », adore le monstre dont elle est prisonnière, « poète disert », et méprise Persée, son beau sauveur : on est plus près de la Lolita de Nabokov que d’une quelconque réminiscence d’Ovide. In 1866 the family moved back to France, to Tarbes, the father's hometown. Critics and commentators have also pointed to Impressionism as a direct influence and his poetry has been called "part-symbolist, part-impressionist". Je prends des notes là-dessus. Eliot’s reading of Laforgue that summer changed his style completely, sent him to Paris, and emancipated him from the last traces of Victorian America’s genteel style. Jules Laforgue va néixer a Montevideo, el 1860. Accès au contenu du magazine en ligne et à l’intégralité de nos archives (plus de 7000 articles). « Oui », le titre correct du recueil était Moralités légendaires. It may have turned him into a poet. Father: Charles Benoit Tarbes Laforgue (bank clerk, d. 1881) Mother: Pauline Le Havre Lacollay (d. 1877) Wife: Leah Lee (m. 31-Dec-1886, d. 6-Jun-1888 tuberculosis, no children) High School: Lycée Condorcet, Paris, France French Ancestry Uruguayan Ancestry Risk … Ils sont morts de la tuberculose à un an de distance. She was the daughter of Samuel Lee, a well-to-do draper of Teignmouth, and his wife, also named Leah. His popular books are Les complaintes (1885), Poems of Jules Laforgue, Derniers vers, Moral Tales and Moralités légendaires (1887). Sources . Elle partait pour la Côte d’Azur, et avait « une faveur à solliciter de votre part concernant les papiers de mon mari ». Leah was in London when she died but was buried in the main cemetery off Exeter Road in Teignmouth. Jules Laforgue is Notable. View more posts. Il eut une liaison platonique avec une Allemande qui avait le double de son âge, une dame d’atours de l’impératrice, qu’il désigne dans ses notes personnelles comme « R ». Il a été traduit par Laurent Bury. Lui d’abord, à 27 ans, sans le sou. This page has been accessed 69 times. Craignant que Laforgue ne remarque les craintes de sa femme, Émile ne répondit pas, mais détourna les yeux. » « Vous savez qu’il y a trois sexes, signalait-il à un autre écrivain parisien : l’homme, la femme, l’Anglaise. A fastidious gentleness perhaps? Début août, Laforgue dit à un ami écrivain qu’il dormait désormais sur un canapé, à moitié assis, position qui contribuait à limiter la toux et, à propos, il espérait que son correspondant n’aurait pas besoin tout de suite de la petite somme qu’il lui avait empruntée. But equally the presence of… (2019, April 27). Bien sûr, le Hamlet de Laforgue n’était pas celui de Shakespeare et n’était pas censé l’être, c’était un dandy coiffé d’un « sombrero de noctambule », qui hante la cour d’Elseneur et se rappelle au cimetière que Yorick prononça la réplique de l’Ophélie de Shakespeare : « Good night, ladies ; good night, sweet ladies ! Le site est en chantier pour vous permettre de retrouver toutes vos fonctionnalités. Nostalgia certainly. Il écarta un lourd rideau et vit – confirmation de la simple vérité – la longue façade illuminée du palais et les gardes qui patrouillaient, fusil à l’épaule. Le jour de son mariage, il faisait - 4°C à Londres. I knew also that Laforgue had married Leah Lee in St Barnabas's, before returning to Paris where he saw out his final illness. Elle accepta en lui adressant un « regard extraordinaire ». Exaspéré, Laforgue expliqua à sa sœur pourquoi il avait besoin de l’argent familial : pour louer et meubler un appartement qu’il partagerait avec Leah, épousée sans dot. Par Neil Rennie. » Ce jeu, qui repose sur la familiarité du lecteur avec Shakespeare, Laforgue s’y adonna aussi avec le mythe de Persée et Andromède, jadis traité par Ovide. L’angoisse le rendait fiévreux : « Je suis malheureux comme je ne l’ai jamais été. Jules ingressa al liceu d'aquesta ciutat el 1869. The First Moderns Leaving the Berlin court in 1886 after his marriage to Leah Lee, an English tutor, Laforgue move to Paris, where a particularly harsh winter severely affected his health. Il était poète. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Jules is the second of 11 children in the family. À Berlin, la poésie de Laforgue se modernisa vite, adoptant le vers libre (« J’oublie de rimer, j’oublie le nombre de syllabes ») pour composer des dialogues romantiques qui sont en fait des monologues antagonistes, des monologues à deux, pour un homme et une femme, courtois et pleins de lassitude. Back in Berlin, late in January, Laforgue met an English woman, Leah Lee, who had chosen to live independently from her family and who was supporting herself by teaching English. Learn how your comment data is processed. Même s’il se rendait dans des salles de concert douteuses, affublées de noms prétentieux comme l’Akademie of Music [sic], fréquentées par des femmes tout aussi douteuses, comme une Anglaise « inouïe » qui criait « Yours, yours, yours », il menait une vie assez solitaire, ainsi qu’il le confia à son ami Gustave Kahn, rédacteur en chef de La Vogue, très évanescente revue littéraire parisienne qui publia notamment, outre Laforgue, Mallarmé et Rimbaud. ( Log Out /  Elle rougit, baissa la tête et ne répondit rien. . Learn about Jules Laforgue (Poet): Birthday, bio, family, parents, age, biography, born (date of birth) and all information about Jules Laforgue Un siège l’attendait. Introduction 1. To get better results, add more information such as Birth Info, Death Info and Location—even a guess will help. JULES LAFORGUE 81 Nietzsche, yet could he have said with Zarathustra: "I love the great despisers because they are the great adorers, they are arrows of longing for the other shore." Au palais, un valet de pied le salua bien bas et lui ouvrit la porte sur des couloirs gardés par des sentinelles en casque à pointe. Leah gardait malgré tout son humeur égale, toujours douce, et si amusante avec ses cheveux coupés court. » On pourrait donc dire – mais ce n’est qu’une façon d’interpréter cette phrase – qu’un poète américain apprit sa propre langue d’un poète français. He married an Englishwoman, Leah Lee, in London in 1886, and they returned to Paris. During 1886 there was a burst of creativity; the interesting women in Laforgue’s new poems, Des fleurs de bonne volonte, and his stories, Moralites legendaries, are perhaps his finest achievement. À la leçon suivante, elle proposa qu’ils aillent faire cette visite, puis une sortie en entraîna une autre. ». Les activités de Laforgue nous sont révélées par ses lettres à d’autres correspondants, mais ce que ne disait pas la délicieuse biographie due à Arkell, Looking for Laforgue (1979), la première au monde, c’est le côté désespéré de sa situation financière à son retour à Paris. Poverty-stricken, Laforgue died there of … On Leah Lee see the article by C. W. Lee, Leah Laforgue, Her Parents and Family, Ramsey 16-25. Outre son Pierrot poétique, il écrivit un « Hamlet » en prose (1). Leah Lee was the daughter of Samuel Lee (abt 1827-1895) and Leah Page. She was the daughter of Samuel Lee, a well-to-do draper of Teignmouth, and his wife, also named Leah. Jules Laforgue était attendu par un vieux fiacre au cocher solennel. Son Hamlet et ses autres personnages revus et corrigés, comme l’Andromède adolescente (« Oh, puberté, puberté ! Wikipedia contributors. His spouse is Leah Lee (m. 1886–1887). Biography . His parents met in Uruguay, and his father studied there and became first a teacher and then a bank employee. Bardd Ffrengig a anwyd yn Wrwgwái oedd Jules Laforgue (16 Awst 1860 – 20 Awst 1887).Roedd yn rhan o'r mudiad Symbolaidd, ac yn un o ddyfeiswyr vers libre.Cafodd ddylanwad pwysig ar farddoniaeth Ffrangeg yn niwedd y 19g ac ar feirdd diweddarach o wledydd eraill, gan gynnwys T. S. Eliot ac Ezra Pound.Ysgrifennodd hefyd ysgrifau beirniadol o nod am gelf yr Argraffiadwyr. Le mariage lui-même ne coûterait pas plus de cinquante francs, estimait-il, mais il devait trouver une somme bien plus considérable pour le loyer et les meubles. But he had contracted tuberculosis, and after months of illness and poverty he died on Aug. 20, 1887. But this “little magazine” contained the most powerfully influential work of the three “onlie begetters” of Modern poetry: Walt Whitman, Arthur Rimbaud and Jules Laforgue. Jules was married to Leah Lee, the sister of Fanny Laura Snell Lee, who married John Bulleid, her cousin. [2 Le lendemain, à son hôtel, elle remit à l’homme une valise pleine de manuscrits de Laforgue, inédits pour la plupart, et disparut à nouveau. Ils sont morts de la tuberculose à un an de distance. It appears they had a whirlwind romance, left Berlin, got married on December 31st 1886 in England at the Church of St Barnabas in Kensington and then returned to Paris where Jules Laforgue could immerse himself in the cultural maelstrom that was Paris in the 1880s. Fill in your details below or click an icon to log in: You are commenting using your WordPress.com account. He died on August 20, 1887, Paris, France. Pound marvelled that Eliot was the only writer he met who had “modernised himself on his own;” but if he had tried to do it without Laforgue, it is unlikely he would have been anything other than a professor of philosophy. » Laforgue et Eliot parlaient des langues différentes, mais il se trouve qu’ils avaient tous deux épousé une Anglaise dans la même église de Londres. Results 1-20 of 6,785. 5. Change ). But he had contracted tuberculosis, and after months of illness and poverty he died on Aug. 20, 1887. Il retourna dans ses appartements au palais et lui écrivit aussitôt une lettre d’excuses. Par Neil Rennie. During 1883 he had a stormy affair with a mysterious woman known only as ‘R’, believed to be a German woman twice his age who was a Woman of the Royal Wardrobe. Les connais-tu ? The impact of his work was felt by several 20th-century American poets, including T.S. Jules Laforgue Montevideo, 16 August 1860 – Paris, 20 August 1887) was an innovative French poet, often referred to as a Symbolist poet. All results for Jules Laforgue. Malgré tout, il finit par obtenir son prêt et put louer un appartement au 8, rue de Commaille, une série de pièces dans un bâtiment récent, où il installa le mobilier acheté au Bon Marché. Il passait des heures à patiner, il savait faire des huit sur la glace et avait causé « longuement avec des êtres absolument inédits pour moi, qui sont des jeunes filles. Elle allait passer l’hiver à Menton, pour sa santé, qui ne s’améliorait pas, puis elle entra dans un couvent londonien, à Kilburn, où elle succomba à la tuberculose le 6 juin 1888. In September 1886 Laforgue resigned his post and married an English woman, Leah Lee, on December 31, returning to Paris in the hope of continuing his literary career there. Here are some things we think we know about Jules LaForgue (1860 – 1887), the great 19th century French poet whose outsized influence on many 20th century Modernist English and American poets remains in evidence on poets today in tone, voice, and image: He was young—very young: He died of tuberculosis ether two… Le lendemain matin, le 20 août, il dit à son frère Émile, et à Leah, toujours près de lui : « Je crois que j’ai un peu d’hallucination. Il souffrait toujours d’un rhume vieux de trois mois. There are some original Laforgue manuscripts collected by Arkell, dating from the 1880s and including two sheets of notes by Laforgue, a tailor's bill issued to the poet, and the letter sent by Leah Laforgue to Teodor de Wyzewa in 1887 after her husband's death. Laforgue was born in Uruguay where his father worked as a teacher and a bank employee. » Depuis son retour, sa santé s’était encore dégradée. Parfois il lui offrait sa place pour l’opéra, feignant de ne pas la vouloir, et il apparaissait occupant le siège voisin. It was he who discovered, in 1965, the identity of Laforgue’s wife and among the many photographs and drawings in this volume are a photograph of Leah Lee, of her tombstone in the churchyard in Teignmouth, and a reproduction of an extract from The Teignmouth Gazette showing an advertisement for S. Lee’s Paris Wove Corsets, for she was the daughter of a well-to-do draper.