Pas d'implantation locale...Les éléments de langage de Sibeth ont frappé!buenaventura A Toulon, la députée Cécile Muschotti recueille environ 7% des suffrages; à Arles, la députée Monica Michel arrive en cinquième position avec 5%. Ils sortent vraiment renforcés c'est clair.Clientèlisme, c'est votre dernière acquisition de vocabulaire. Pour EELV, c’est une première historique. !Regardons un peu les chiffres en face ! Maintenu dans une ambiance lugubre en pleine flambée de l'épidémie de coronavirus, le premier tour de ces élections municipales a été fortement influencé par la crise sanitaire. En troisième position, on retrouve Thomas Cazenave avec 12,69% des voix, talonné par Philippe Poutou (NPA) qui engrange 11,77% des suffrages.Quant aux autres principaux candidats LREM aux municipales de 2020 : à Limoges, Monique Boulestin arrive en quatrième position avec 7,9% des voix. Symbole le plus éclatant : Marseille où l’initiative du Printemps marseillais, emmenée par une ex-EELV, Michèle Rubirola, est en passe de faire tomber le « système Gaudin », même si cela reste à confirmer au troisième tour. L'état-major du parti présidentiel reconnaît des «déceptions», notamment dans les grandes villes.Je ne sais si c'est un revers pour le président et son gouvernement , mais il faut bien constater que dans ces élections municipales ceux ci n'ont pas fait beaucoup d'étincelles !Ce n'est pas un revers, le monde est en train de s'eloigner définitivement du progressisme, en effet, l'ensemble des idéologies qui sous tendent ce mouvement (mondialisme/immigrationnisme/dumping-isme) s'avèrent finalement irrationnelles et plutôt moins humanistes que d'autres architectures de pensées. Une somme de déroutes qui devrait également se payer cher lors des élections sénatoriales prévues à l’automne.Certes, les « marcheurs » revendiquent quelques succès, mais l’immense majorité des grands gagnants mis en avant par LREM sont des maires de droite sortants, tels Edouard Philippe au Havre, ainsi que Christian Estrosi à Nice ou Jean-Luc Moudenc à Toulouse, tous deux opportunément soutenus alors qu’ils affichent des valeurs éloignées de celles initiales d’En Marche ! A Lille, Violette Spillebout arrive également en troisième position, avec environ 18%. Mais ils aiment ce genre de situation et de clientélisme à la CFDT. Etait-ce le bon choix ? Autres victoires du soir, mais plus modestes : le candidat RN Romain Lopez l’emporte à Moissac, ville de 1 000 habitants dans le Tarn-et-Garonne. Si l'on s'en tient au Code électoral qui stipule que l'élection municipale est un scrutin à deux tours, alors l'annulation de l'un entraîne l'invalidité de l'ensemble. Cela milite pour une réorganisation complète du scrutin.La/notre démocratie ! (le maire de Toulouse était un opposant au mariage pour tous). Donnée perdante par les premiers sondages sortis des urnes et devancée par son rival écologiste Stéphane Baly avec lequel elle n’avait pas conclu accord, Martine Aubry, l’ancienne ministre de Lionel Jospin, conserve le beffroi. Si le second tour des élections municipales se maintient, il reste désormais à savoir quelles seront les diverses stratégies que mettront en place les candidats LREM pour tenter d'obtenir de meilleurs résultats pour ces municipales 2020, notamment face aux nombreux succès du … La gauche qui l’emporte dans plusieurs villes ce dimanche soir est plurielle, sans un PS hégémonique, souvent emmenée ou portée par des collectifs citoyens. !Ce petit Monsieur... POLITOLOGUE PRETENTIEUX y va de ses estimations personnelles comme si elles étaient les seules valables,Veuillez remplir tous les champs obligatoires avant de soumettre votre commentaire.Vous devez renseigner un pseudo avant de pouvoir commenter un article.un brouillon est déjà présent dans votre espace commentaire.Erreur lors de la sauvegarde du brouillon.Veuillez saisir l'adresse mail qui a servi à créer votre compte LePoint.fr,Merci d'avoir partagé cet article avec vos amis.Cet article a été ajouté dans vos favoris.Vous ne pouvez plus réagir aux articles suite à la soumission de contributions ne répondant pas à la charte de modération du Point.Vous êtes abonné au magazine dans sa version papier ?Ce que la pandémie révèle de nos dirigeants,Municipales : avec le coronavirus, un premier tour pour rien,Gérald Darmanin va démissionner de son mandat de maire de Tourcoing.Marseille : Samia Ghali, impliquée dans l'affaire des procurations ?Édouard Philippe retrouve la mairie du Havre,En Corse, l'inexorable déboulonnage des dynasties politiques.Strasbourg : la nouvelle maire Jeanne Barseghian déclare « l'état...Marseille : et Jean-Claude Gaudin remit l'écharpe de maire à...Lyon : Grégory Doucet officiellement maire,Michèle Rubirola élue maire de Marseille, qui passe à gauche.Municipales à Marseille : Martine Vassal se retire de la course à...Municipales : dans une commune de l'Oise, une photo de nouveaux...Municipales : pourquoi les Verts de Bordeaux peuvent remercier Juppé,Quand Pascal Canfin sèche le second tour des municipales,Cotta – Municipales : Édouard Philippe sauve LREM du naufrage.Abstention, poussée verte, LR…. Pas d'implantation locale? a posté le 29 juin 2020 à 19h46 Jambe de bois...Urne à Lyon, le 28 juin 2020. L’héritière du maire sortant, la candidate LR Martine Vassal, est même battue dans son secteur.C’était l’un des objectifs d’Emmanuel Macron pour La République en Marche durant ce quinquennat : ancrer dans les territoires son parti créé pour l’élection présidentielle de 2017. Des municipales à la présidentielle, il y a encore un pas. A Strasbourg, Alain Fontanel est derrière EELV, à environ 20% ; à Besançon, Eric Alauzet est troisième, loin derrière EELV mais aussi LR, avec moins de 20%. Si ça l'arrange, c'est bien.Vous nous avez présenté votre grande victoire à vous: la ville de Nantes: un record d'abstention pour les grandes villes : 70% , la maire fait 18% des inscrits dans une ville qui est dans un sytème clientéliste depuis des décennies. «Nous avons analysé les résultats sur la ville de Lyon [...] où il y a incontestablement une poussée des Verts, mais en même temps il y a aussi le fruit de nos divisions : si on ajoute les deux listes de l'ancienne majorité, on s'aperçoit qu'on serait partout en tête», a-t-il regretté face à plusieurs médias.Par ailleurs, LREM a été créée de toutes pièces par Emmanuel Macron lors de la campagne pour les élections présidentielles de 2017. Est-ce une bascule durable ? Après des élections européennes qui ont vu le Rassemblement national lui passer devant et son électorat de gauche le lâcher, le parti présidentiel a volé d’échec en échec durant ces élections municipales.Partout ou presque, c’est la Bérézina : à Paris, Agnès Buzyn fait moins qu’au premier tour et ne sera même pas conseillère de Paris (tout comme le dissident Cédric Villani). Pause :j'attends la liste des winners, les maires LFI.Incontestablement, les gensADORENT le sustèe CLIENTELISTE ayrault à Nantes: 70% d'abstentions, 18% d'inscrits pour une clientélisme de plusieurs DECENNIES! Les résultats des municipales...Marseille : les scénarios les plus fous de l'élection du maire,Municipales : en Corse, l'hégémonie nationaliste,Convention citoyenne : ce qu'il faut retenir des annonces de Macron,Marseille : derrière la victoire de la gauche, le brouillard,Malgré son sacre au Havre, l'avenir d'Édouard Philippe en suspens,Le Parti socialiste perd la ville de Jaurès, après 128 ans de règne.Rassemblement national : Louis Aliot, l'arbre qui cache la forêt ?Coignard – Municipales : plus vert que moi, tu meurs !Municipales : les résultats dans 15 villes phares,Municipales : triomphe des écologistes à Lyon,Résultats du second tour des municipales : spectaculaire poussée verte,Second tour des municipales à Perpignan : Louis Aliot (RN) élu maire.Second tour des municipales : l'écologiste Anne Vignot remporte...Second tour des municipales : Anne Hidalgo reconduite à Paris,Message en cas d'erreur au focus sur le champ.Profitez de votre abonnement à 1€ le 1er mois !Bordeaux, où l'écologiste Pierre Hurmic fait jeu égal avec le maire sortant,Reportages, analyses, enquêtes, débats. Les résultats du premier tour des élections municipales étaient appréhendés avec inquiétude dans les rangs de LREM. Tous droits réservés.Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost,Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici,En cliquant sur « S'inscrire », je reconnais avoir pris connaissance de la,résultats du premier tour des élections municipales,par la maire sortante socialiste Anne Hidalgo,en ballottage au Havre, avec 43% des suffrages recueillis,Cinq cartes pour comprendre les enjeux nationaux des élections municipales,Les sous-titres de l'allocution de Macron valaient le détour(nement),16 ans, trop jeune pour voter? De plus il présente comme une claque pour la LFI le fait de ne pas avoir eu de maire dans des villes où elles n'en présentait pas. C’est le cas à Bordeaux où.Cette poussée verte, déjà entamée aux européennes, confirme que les questions environnementales sont devenues une préoccupation centrale pour les électeurs. Lyon 40% de votants , élu avec 52% des voix soit 21% des inscrits Ce dernier s’est rallié à David Kimelfeld, l’ex-dauphin de Collomb à la métropole devenu son adversaire pour l’élection métropolitaine, dont le premier tour s’est tenu en même temps que les municipales. Dans une ambiance lugubre de pandémie de Covid-19, le premier tour des élections municipales a notamment été une douche froide pour LREM, bousculé dans les grandes villes, enregistrant parfois des scores humiliants.Déconvenue, déboire, douche froide... Les résultats du premier tour des élections municipales 2020, qui s'est déroulé ce 15 mars, colportent leurs lots de déception pour le,Malgré quelques candidats sortants réélus et d'autres en ballottage favorable comme le.A Paris, Lyon, Marseille, Bordeaux, Rennes, Rouen, Besançon, ou encore Mulhouse, les candidats LREM sont tous arrivés en troisième ou quatrième position, avec des scores inférieurs à 20%, et aucun d'eux n'est désormais favori pour l'emporter au second tour. Les membres du gouvernement Gérald Darmanin à Tourcoing (Nord) ou Franck Riester à Coulommiers (Seine-et-Marne) sont tous deux réélus au premier tour.À Angers, le sortant Christophe Béchu - ex-LR, soutenu par LREM dont il n’est pas adhérent - a facilement été réélu avec environ 55%. » : le député Jean Lassalle se gare sur un passage à niveau et bloque un train,Le numéro 2 de LREM démissionne et accuse le parti de ne plus « produire d’idées neuves »,Législatives partielles : tous les candidats LREM échouent au premier tour,50% de réduction sur l'outlet Foot Locker sans code promo,12€ de réduction dès 50€ sur Showroomprivé avec votre code,Code EXCLU : 10% de réduction chez Zalando Privé,10% de réduction avec votre code promo Bershka,Réglez avec Paypal: 15% de réduc avec ce code promo Airbnb,Jusqu'à 50% de réduction avec ces codes promo Amazon,Le Club4RSE est un think tank transversal et un club …,WEELODGE c'est une autre façon de travailler, de …,Depuis plus d’un siècle, la famille d’Henri …,AMPLICOMMS Casque TV avec collier magnétique 2510 NL Amplicomms -,SOMFY Commande murale RTS Pure SMOOVE 1810880 / 1 canal pour moteur RTS -,L'Obs - Les marques ou contenus du site nouvelobs.com sont soumis à la protection de la propriété intellectuelle,Lyon, Bordeaux, Strasbourg, Poitiers, Annecy… Ces grandes villes raflées par les écolos,Surprise à Poitiers : l’ancienne scoute écolo renverse un baron socialiste,Anne Hidalgo conserve haut la main la mairie de Paris,Le socialiste Mathieu Klein fait basculer Nancy,Michèle Rubirola, le Printemps d’une Marseillaise,Au Havre, le pari réussi d’Edouard Philippe. L’abstention est en tout cas record : près de 60 %.Des chiffres qui ne vont pas aider à légitimer les exécutifs locaux, pas plus qu’à redonner du crédit à la parole politique. D'autant plus que l'abstention record risque de plomber lourdement le mandat des nouveaux élus, qui se verront rappeler à chaque initiative qu'ils n'ont été choisis que par une minorité ! Lyon 40% de votants , élu avec 52% des voix soit 21% des inscrits Le triomphe des écologistes au second tour des élections municipales en France, dimanche 28 juin, a précipité la débâcle du parti présidentiel. Les Français comprendraient que le second tour soit annulé, et la sagesse voudrait que le premier tour soit annulé pour tout le monde, et les mandats des équipes sortantes prolongés de quelques mois. La politique d'une puissance qui n'est pas exactement en situation d'imprimer sa marque au reste du monde est aussi de savoir y nager sans prendre de risque excessif. Problème: l’absence de second tour pourrait empêcher le parti macroniste l’occasion de se rattraper.Le bilan n’est guère plus glorieux dans la capitale où la candidate d’Emmanuel Macron, Agnès Buzyn, n’a pas réussi à faire mentir les sondages. Mais il existe une marge d'interprétation… Cela dit, je ne vois pas l'exécutif prendre l'initiative de laisser coexister deux catégories de villes, les unes ayant un nouveau maire, les autres non. C’est particulièrement vrai avec ce scrutin du 28 juin, inédit en bien des points : par son organisation, trois mois après le premier tour, par le record d’abstention, par l’ampleur de la vague verte et par l’échec de La République en Marche… Des résultats dont le président de la République ne manquera pas de tirer les conséquences dans les jours à venir. En cas d'annulation du 1° tour, car si certains ont eu peur, d'autres ont profité de la situation pour s'abstenir, le report du 2° tour est parfaitement compréhensible l'annulation du 1° ne le serait pas ? Maintenant que de nouveaux principes plus puissants et plus humanistes à la fois sont apparus, un conservatisme par le retour à plus d'intellectualisme et au respect grandissant du bien commun de l'Humanité qu'est la Terre, les idéologies doivent laisser la place à plus de sciences, plus de factuels. Quant aux barons du PS: Claeys se fait exploser à Poitiers,Aubry sauve sa tête de justesse à Lille grâce à la droite, Hidalgo Non, incontestablement c'est le parti se disant socialiste qui a montré sa pleine forme. A Toulon, la députée Cécile Muschotti recueille environ 7% des suffrages ; à Arles, la députée Monica Michel arrive en cinquième position avec 5%. A Montpellier, Patrick Vignal est autour de 6%, alors qu’à Reims, Gérard Chemla obtient 3,29% des suffrages.Symbole des déconvenues du parti présidentiel, miné par les divisions, la ville de Lyon, fief du macroniste Gérard Collomb, a vu.L’actuel premier adjoint de Collomb, en rupture avec le maire, Georges Képénékian, arrive en quatrième position avec 12,5%. Nul doute qu’un autre chiffre, en revanche, va exploser : celui des contestations des résultats, comme le 15 mars.Le PS peut souffler après avoir tremblé toute la soirée à Lille. Ils devront faire la preuve de leur capacité à gérer de grands exécutifs locaux.Au sein de la gauche, c’est un rapport de force qui s’inverse, les écologistes s’imposant désormais aux socialistes. A Marseille, la candidate du Printemps marseillais (union de la gauche), Michèle Rubirola, arrive en tête du premier tour des élections municipales avec 23,44% des voix, devant Martine Vassal (LR, 22,32%), Stéphane Ravier (RN, 19,45%)et le candidat LREM Yvon Berland (7,88%). La déconvenue est telle que l'objectif initial annoncé par le délégué général de LREM, Stanislas Guerini, qui était d'obtenir 10 000 postes de conseillers municipaux, semble dorénavant un espoir qu'ils peuvent caresser mais ne pourront pas réaliser.Dans la capitale, selon les premières estimations, la maire sortante socialiste Anne Hidalgo arriverait largement en tête du premier tour avec 30% des intentions de vote. Au moins ceux des moyennes et grandes villes. Plouf, à dégager. A quelques voix près.C’est l’une des autres leçons de ce scrutin : la réussite de collectifs citoyens. Taux d'abstention stratosphérique (autour de 56 %, soit 20 points de plus que le précédent record de 2014), prime massive aux sortants, vague verte, sanction du parti majoritaire… Le politologue Martial Foucault, directeur du Centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof), tire un premier bilan nuancé de ce scrutin, qui sera, selon lui, probablement annulé.Assez clairement, oui. Suivraient l'écologiste David Belliard (entre 11 et 12%) et le candidat dissident En Marche, Cédric Villani (entre 6,7 et 8%).A Lyon, selon des estimations encore provisoires le 15 mars au soir, l'écologiste Grégory Doucet, un novice en politique, arrive en tête  (avec 28,3% des voix) devant Etienne Blanc (LR, 16,5%) et le candidat de Gérard Collomb, Yann Cucherat (LREM, 14,8%).A Marseille, la candidate du Printemps marseillais (union de la gauche), Michèle Rubirola, arrive en tête du premier tour des élections municipales avec 23,44% des voix, devant Martine Vassal (LR, 22,32%), Stéphane Ravier (RN, 19,45%)et le candidat LREM Yvon Berland (7,88%).A Bordeaux, le maire LR sortant, Nicolas Florian, a recueilli 34,55% des suffrages lors du premier tour des élections municipales, suivi de près par Pierre Hurmic (EELV) avec 34,38% des voix. Cela irait à l'encontre du principe d'égalité démocratique. la sauve grâce aux écolos, Collomb se fait démolir à Lyon, les restes du PS disparaissent à Bordeaux et à Marseille. A Perpignan, le député Romain Grau doit se contenter de la quatrième place avec 12,4% ; à Rennes, la députée Carole Gandon est troisième avec environ 14,5% ; à Nantes, la députée Valérie Oppelt est quatrième avec moins de 13%. Les électeurs ont-ils déserté les urnes par peur du Covid-19 ? Les résultats, à quelques exceptions près (comme,Vous pouvez ajouter Mulhouse, Rennes, Rouen….Je n'ai pas la réponse à cette question, mais en effet, les 80 % à 82 % de maires élus dès le premier tour risquent de voir leur élection annulée, si le second tour était reporté. La stratégie de LREM, jugée trop “hors-sol” par la presse étrangère et dans les urnes, est un échec. Voir inéxistant pour larem. Echec aussi à Lyon, l’ex-berceau de la macronie, à Marseille, à Strasbourg (où le premier adjoint Alain Fontanel était pourtant favori)… Même à Aix-en-Provence, la maire sortante LR Maryse Joissains, pourtant donnée perdante, est réélue. Tour d’horizon des leçons de ces élections.Elle était annoncée, la vague verte déferle et encore plus fortement que prévu : les écologistes, qui ne dirigeaient jusqu’ici qu’une seule ville de plus de 100 000 habitants (Grenoble), s’emparent pour la première fois de leur histoire de très nombreuses grandes villes : Lyon (où Grégory Doucet dépasse les 50 %), Tours, Besançon, Poitiers, Annecy…,Avec quelques victoires surprises et synonymes de tremblements de terre locaux et nationaux. Besancon 35% de votants , élu avec 45% des voix soit 16% des inscrits Les maires issus de ce scrutin seront extrêmement fragilisés. C’est particulièrement vrai avec ce scrutin du 28 juin, inédit en bien des points : par son organisation, trois mois après le premier tour, par le record d’abstention, par l’ampleur de la vague verte et par l’échec de La République en Marche… Ou par désaffection de la politique ? Ainsi ce mouvement touche on l'espère à sa fin, et Emmanuel Macron n'est pas aussi fautif que cela. Europe Écologie-Les Verts s’est emparé de plusieurs grandes villes françaises, comme,Seul point positif au sombre bilan de LREM, auquel il faut ajouter le fiasco d’Agnès Buzyn à,Découvrez toutes nos offres d'abonnement à partir de 1€,Créez votre compte pour profiter de l'édition abonnés sur le site et les applications.Découvrez tous nos hors-séries, livres, DVD, accessoires, produits...Créez votre compte pour accéder à l'édition abonnés. Poitiers 33% de votants , élu avec 42% des voix soit 14% des inscrits Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.Désactiver cette option nous empêchera de mesurer l’audience, de faire des statistiques et d’améliorer la qualité de nos services.Désactiver cette option empêchera les réseaux sociaux de suivre votre navigation sur notre site.Nous diffusons des publicités afin de pouvoir proposer nos services gratuitement à tous les utilisateurs. Scrutin local par excellence, les élections municipales délivrent aussi de grandes tendances nationales. Actualité Politique Élections Municipales Municipales : LREM mord la poussière. Ainsi après la periode obama, un échec factuel bien déguisé par la volonté politicienne des democrats, le temps était à une sorte d'incertitude. a posté le 29 juin 2020 à 15h25 ++++.Quelle blague! Non seulement l’ancienne ministre ne se classe que troisième, plombée par la candidature dissidente de Cédric Villani, mais elle est distancée de plus de 12 points.Ailleurs, les Marcheurs ne disposent que peu de branches auxquelles se raccrocher. Les idéologies on l'espère vont finir bannies de la société au profit de la Data, réduisant considérablement les systèmes manipulatoires qui ont tant fait souffrir l'Humanité, en particulier au XXieme siècle.Les municipales, premier revers électoral pour LREM,Un peu d'esprit et de science pour éloigner les idéologies,le premier tour des élections municipales,Calendriers et résultats des matchs en direct,Résultats, classement général Tour De France,Conseils alimentation, nutrition et santé.Apnée du sommeil : Comment mieux dormir ?Comment choisir le meilleur extracteur de jus ?Quelle est la meilleure montre connectée ?Quel est le meilleur home cinéma sans fil ?Palmarès des villes où investir dans l'immobilier,Studios et 2-pièces : les loyers ville par ville,Barême des droits de succession et donation.En France, les hauts revenus sont-ils tous des «riches»?Carte familles nombreuses : jusqu’à 75 % de réduction sur les billets de train. Son maire sortant à Mantes-la-Ville est battu. Bravo. Mais il perd son maire de secteur, Stéphane Ravier, à Marseille. La déroute des élections municipales, surtout, est dans toutes les têtes. Force est de constater que l’échec est presque total. Désactiver cette option empêchera de suivre votre navigation et de réaliser des profits, afin de vous proposer des publicités adaptées. le mouvement a été créé deux ans après les précédentes municipales...LFI a appliqué la stratégie du coucou dans de nombreuses grandes villes et ça n'a pas mal marché. Les cookies et les profils permettent de vous proposer des publicités plus pertinentes car adaptées à vos centres d’intérêt, et de mesurer l’efficacité des compagnes publicitaires. Et le maire de Nevers, Denis Thuriot, dûment encarté LREM, a été réélu à 51%.Le Premier ministre, Édouard Philippe, qui n’appartient pas à LREM mais qui en a reçu le “soutien”, est pour sa part.Finalement, un hypothétique report du second tour des élections municipales pourrait s’avérer plutôt réconfortant pour la majorité présidentielle.Avec la newsletter quotidienne du HuffPost, recevez par email les infos les plus importantes et les meilleurs articles du jour.INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER POLITIQUE.© 2020 Le HuffPost SAS. Chacun jugera le niveau de rationnalité dont il est capable, mais ce n'est pas nouveau. Ils permettront au moins à des « marcheurs » de faire leur entrée dans des conseils municipaux.Les appels au barrage républicain et la hausse de la participation n’y ont rien fait : Louis Aliot emporte la mairie de Perpignan. Enfin il est surtout gêné par ceci: de nombreuses grandes villes ont été gagnées par une alliance entre EELV et la gauche NON libérale, donc le contraire de ce à quoi il se raccroche maintenant qu'il a retourné sa veste.Incontestablement, LFI sort renforcé de ce scrutin.Non ce sont les barons du parti se disant socialiste qui sortent renforcés: à Nantes, après des décennies de système clientéliste, la maire de Nates se maintient avec un record d'abstention de 70% et 18% des inscrits(82% des électeurs n'ont pas voté pour le merveilleux système ayrault: quel succès! On a connu des vagues plus fortes ?!?! Mais ça suffit à la joie du petit cfdtiste: chez eux dès qu'il y a un parfum moisi voire de corruption et de compromission, ils sont contents. Peut-être la meilleure performance de la soirée: à Saint-Dié-des-Vosges, le sortant David Valence, lui-aussi soutenu par les marcheurs, a été réélu à près de 72%. Il n'y a que la population qui ne l'est pas. Et à Biarritz, le sortant MoDem Michel Veunac arrive en... cinquième position avec moins de 13%.Au fond, les rares consolations sont à aller chercher chez les Marcheurs de droite. Tours 34% de votants , élu avec 55% des voix soit 19% des inscrits ?c'est plutôt rassurant de voir les grandes villes aux mains des écologistes ils sont bons en local; au national on ne sait pas mais je trouve que RN et LFI sont aussi les grands perdants et eux bénéficient d'une implantation locale que n'a pas LAREM!larem, lr, laminés. Heureusement que M.Macron va décerner la légion d'honneur à M. Oubrou, depuis le temps que M.Juppé lui a promise.Ce que j'apprécie chez Buenaventura c'est que chaque claque électorale prise par ces amis de LFI ou la CGT se transforme en grande victoire ! Au final, l’arbre Perpignan masque un peu la forêt de conquêtes bien maigres pour un parti présent au second tour de la dernière présidentielle.Effectivement seule la ville de Grenoble était dirigée par des verts mais quant ont voit leurs résultats et surtout le taux de délinquance dans cette ville ça fait peur pour la suite.Beaucoup d'agressions au couteau ces deux dernières semaines aux centre ville de Bordeaux et Toulouse, villes diri Et son candidat d’ouverture de la droite est défait à Carpentras. Quelle légitimité pour les élus, face à une telle abstention ?Quelle implantation locale pour LFI ( ?) Et à Metz, Richard Lioger arrive quatrième avec 7,2%.Seul lot de consolation pour le mouvement présidentiel : plusieurs des candidats qu'il soutenait ont été réélus dès le premier tour, dont les membres du gouvernement Gérald Darmanin (ministre de l'Action et des Comptes publics) à Tourcoing (Nord) ou Franck Riester (ministre de la Culture) à Coulommiers (Seine-et-Marne).Ces élections municipales interviennent dans un contexte très particulier, certes marqué par la pandémie du Covid-19, mais surtout par les nombreuses mobilisations sociales qui ont régulièrement défié l'action d'Emmanuel Macron.De son côté, le maire sortant de Lyon, et ancien ministre Gérard Collomb a attribué, ce 15 mars au soir, le score décevant de son camp aux divisions au sein d'En Marche. Vous ne recevrez pas moins de publicités, mais des publicités ne correspondant pas nécessairement à vos centres d’intérêt.Municipales : un taux d'abstention record pour le premier tour, sur fond de coronavirus,Municipales : des responsables politiques demandent un report du second tour,Coronavirus : plus de 20 millions de cas déclarés dans le monde.Municipales malgré la pandémie : ces élections seront-elles légitimes ?Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique,parti de la majorité, la République en Marche,8 657 326 voix sur 47 581 118 d'électeurs inscrits,Visée par des menaces, la DRH de Charlie Hebdo contrainte de quitter son domicile,Paris : des féministes manifestent contre Christophe Girard, toujours élu de la capitale (IMAGES).Un retour de Manuel Valls au pouvoir est-il encore possible ?Opération policière dans la banlieue de Montréal après un colis piégé envoyé à Donald Trump,M6 interdite en Algérie après la diffusion d'un documentaire sur le mouvement «Hirak»,Mali : la junte désigne l'ancien ministre de la Défense Ba Ndaw président de transition.Après le Brexit, une question reste ouverte - qui est souverain ?La crise sanitaire actuelle sera-t-elle l'occasion de changer notre perception du monde ?Le président, les ex et la nation : le remords perpétuel,Concessions d'autoroutes : un rapport du Sénat pointe du doigt le manque à gagner pour l'Etat,La Chine pourra restreindre l'activité d'entreprises jugées «non fiables» sur son territoire,Malgré les restrictions, Huawei annonce 4 milliards d’euros d’investissements en France,Vaccin d'AstraZeneca contre le Covid-19 : deux volontaires atteints de pathologies neurologiques,Le numéro 2 de LREM démissionne et dénonce «une organisation trop repliée sur elle-même»,Législatives partielles : abstention massive, jusqu'à 87%, en pleine pandémie de Covid-19,L'Académie de médecine appelle à rendre le vaccin contre la grippe «obligatoire» pour les soignants,Les Madrilènes dénoncent un «confinement de classe» après l'annonce de nouvelles restrictions,Séparatismes : Darmanin évoque «un dialogue plus facile» avec l'islam «qu’avec les autres cultes»,La manifestation contre les restrictions sanitaires finit par une grosse bagarre à Londres.